Transat 2018, c'est parti !


Résumé de notre parcours depuis Sainte Maxime, notre port d'attache.

Début Septembre 2018, nous quittons notre mouillage de tout l'été, les Canoubiers.

Un endroit que nous avons appris à connaitre, grâce à Serge ( 80 ans) qui vient travailler tous les jours.

Il gardent dans le chantier de son père les bateaux des clients. Autrefois c'était un chantier de "Pointus".

Fin des travaux sur le gréement fin Septembre 2018 à la Seyne sur Mer en direction du Cap Vert.

Aujourd'hui nous sommes au mouillage sur l'Ile de la Graciosa aux Canaries.

Nous y restons jusque mi-novembre.

Arrivés le jeudi 1 er Novembre 2018 à la Plage des Francesa Il y a plus de bretons ici qu'en Bretagne .... Vue du village qui est à une demi heure de marche du mouillage. Vue du volcan au dessus du mouillage, c'est une belle balade à faire.


Résumé de notre voyage vers le sud :

- Départ début septembre 2018de Saint Tropez où nous sommes restés au mouillage dans les Canoubiers tout l'été.

- Départ le 20 Septembre 2018 de la Seyne sur Mer où nous avons fait refaire le gréement à la voilerie Russo.

Opération de remâtage de Felicity avec un gréement neuf . Sans mât, cela fait moins de bazar sur le pont mais ce n'est pas facile pour naviguer...


- Direction les Baléares. Nous avons le sentiment que tout le petit des mondes de la Transat 2018 est parti depuis longtemps...

Olivier (Shrubb sur le forum STW), nous accompagne pour cette première traversée. Mouillage dans la calanque de Portals Vells à Majorque, avant d'aller se mettre à l'abri à Santa Ponsa car le vent d'Est c'est levé...


- Stop d'une nuit à Ibiza le 2 Octobre 2018, pour découvrir la ville. Balade dans la vielle ville, nous sommes au port au Clube Nautico, interessant en terme de tarif en hors saison. Il fait beau , c'est agréable de boire un verre et de manger en terrasse.

-


Nous quittons à regret les Baléares mais si nous voulons être au Cap Vert en décembre, il faut reprendre la mer. Direction Estepona au sud de l'Espagne avant le Détroit de Gibraltar. Nous dépassons la baie de Malaga le dimanche matin par mer calme sous spi asymétrique. Il faut que nous devons slalomer entre les pêcheurs... Le bord de mer est défiguré mais la vieille ville conserve du charme. Petits resto, maisons fleuries. Le port se situe à quelques kms. - Stop à Gibraltar pour faire le plein sous la pluie. C'est toujours impressionnant de naviguer avec le mât à la hauteur des avions qui atterrissent à quelques dizaines de mètres.
Nous venons de faire une boucle avec la route que nous avions prise en Mai 2017 pour ramener Felicity de Belgique.
 Les traces du GPS se récoupent au fur et à mesure de notre progression vers le Portugal.

Le 11 octobre, nous arrivons à Faro, oû nous sommes venus avec les sacs à dos en Février de cette année.

Nous mouillons dans la lagune, derrière l'Ile de Culatra, port de pêche en face de Olhao. A marée basse, nous allons voir les femmes des pêcheurs qui ramassent des coques dans le sable.

Remises pour stocker le matériel de pêche et vue de l'autre côté du Rio Formosa avec une superbe plage qui donne sur l'océan.
En revanche, un coup de vent est annoncé et nous devons nous mettre à l'abri à Portimao.


Nous y resterons quelques jours, le temps de laisser passer le mauvais temps et nous irons à Lagos pour récupérer Jean Pierre, équipier qui arrive de Bretagne.

Paniers sur un train roulant servant à décharger les sardines, directement des bateaux. Installation devant l'ancienne conserverie de Portimao transformée en musée.

Lagos, il n'y a pas de place dans la Marina, nous sommes devant le ponton d'accueil avant le pont. Nous avions pris rdv avec le chantier Sopromar pour poser notre éolienne (reçue la veille du départ) , mais les techniciens ne sont pas disponibles. Nous décidons de continuer notre voyage et de partir vers Madère.
 En sortant de Lagos, nous reconnaissons les falaises que nous avions longé en sac à dos en Février de cette année.
Nous étions partis de Lagos jusqu'à Burgau (avant le Cap Saint Vincent) à pieds pour découvrir l'Algarve d'une autre façon.

- Arrivée sur l'Ile de Porto Santos, le 22 octobre dans la nuit. Nous resterons au mouillage dans le port.

La randonnée à la pointe de l'Ile est très sympa. Peinture au pochoir de qualité mais à l'humour contestable de navigateurs sur le mur du quai... Nous resterons quelques jours ici, le temps de se balader sur la grande plage, de faire les courses et de découvrir cette petite île qui a beaucoup de charme. Nous sommes sur la bonne route ...mais il reste quelques milles à parcourir.


- départ le 25 Octobre 2018 pour la Marina Quinto del Lorde sur l'ile de Madère qui est complètement différente au niveau décor et ambiance.

Randonnée à la découverte des Levadas (rigoles creusées par les esclaves noirs) dans les montagnes.

Visite du musée sur la pêche à la baleine à Cariçal, les pêcheurs ont abandonné la chasse dans les années 80.

Eglise traditionnelle reconstituée dans le complexe hotelier de la marina. - Départ sous un grain fin Octobre, avec Jean Pierre (Volubilis sur le forum STW) en direction des Canaries où nous sommes actuellement. Véronique est partie travailler à Houston TX.
Elle nous rejoindra aux Canaries mi novembre.
Nous doublons les Iles Deserthas avec un vent de travers de plus de 40 noeuds. Nous ne verrons ni baleines, ni dauphins, ils doivent se cacher par mauvais temps :)

Nous sommes à la Graciosa, avant de naviguer vers Lanzarote où nous devons récuperer des pieces pour le bateau à Playa Blanca.

Ce sera l'objet de notre prochain article...